Trucs & Astuces Spiderman versus Wolverine

Published on octobre 19th, 2009 | by Nabolo

0

Wolverine vs Spiderman

Spiderman vs Wolverine

La nuit est calme, votre chambre est plongée dans une obscurité confortable où vous vous adonnez à un sommeil réparateur. Dans le lointain, on entend le bruit des voitures ou le chant des oiseaux nocturnes (selon que vous habitez à la ville ou à la campagne)… SOUDAIN vous vous réveillez en sursaut, moite de sueur, les orteils tremblant de panique et les petits poils que vous avez sur la nuque (si, si, ne le niez pas) hérissés comme ceux d’un hérisson pris à revers par le mistral ! C’est cette question, cette même question qui revient chaque nuit hanter votre sommeil :

« C’est qui le plus fort, Wolverine ou Spiderman ? »

Une fois n’est pas coutume je vais vous les présenter en détail, en restant neutre, de manière à ce que vous puisiez vous faire une idée claire et impartiale d’à qui nous avons affaire…

Le samouraï berserk

A ma gauche :

James Howlett (dit Logan), plus connu sous le nom de WOLVERINE (ou « Serval » en français, ce qui n’a rien à voir avec un « wolverine » mais « wolverine », dans notre langue, se dit « glouton », on pardonnera donc l’approximation de cette traduction).

Le terrible wolverine !

Le terrible wolverine !

1m60 pour 90 kg (d’où son surnom du « petit gros »), Wolverine est âgé d’à peu près deux centenaires (d’où son surnom du « petit vieux »). Pour palier ses problèmes osseux liés à l’âge, le gouvernement a dépensé des milliards (tout ça sur le dos du contribuable) en lui fabriquant une prothèse en adamantium (l’un des alliages les plus solides qui soit). Son squelette en est recouvert (ce qui augmente son poids d’encore une quarantaine de kilos). Il faut ajouter à ça que Wolverine est doté d’un pouvoir de régénération qui lui permet de reconstituer ses tissus en quelques secondes. Le bonhomme  paraît donc assez dur à abattre.

Au niveau offensif, Wolverine possède des griffes rétractiles, recouvertes du même métal que son squelette : elles sont capables de déchirer l’acier. Sa vitesse et sa force sont supérieures à celle d’un être humain normal (il peut porter jusqu’à une tonne) il possède surtout une grande endurance. Par ailleurs, ses sens sont extrêmement affutés (du moins pour ce qui concerne l’odorat, la vue, et l’ouïe, bizarrement on nous parle peu du goût et du touché dans les comics).

Autres points forts : c’est un expert en arts martiaux qui parle de nombreuses langues étrangères, dont, notamment, pas le français.

Wolverine a aussi une capacité spéciale, celle de se plonger dans ce que les lecteurs avertis appelleront un « mode berserk » où il donne libre cours à sa rage ce qui augmente encore sa vitesse et sa force.

Ca fait peur tout ça, hein ? En plus Wolverine aime bien fumer des gros cigares et se faire pousser les favoris ! Et pourtant… Pourtant il va avoir fort à faire s’il se confronte à l’adulescent qui se trouve à ma droite, j’ai nommé…

Le tisseur

Peter Parker, alias SPIDERMAN ( « spailledeurmen » en anglais, et qu’on connaît bien sous le nom, plus facile à prononcer, de « l’Araignée »).

L'amazing homme-araignée!

L’amazing homme-araignée!

1m78 pour 75kg (beau gosse !), âgé d’un peu plus d’une vingtaine d’année, Peter est un véritable petit génie, capable de résoudre des équations avec plein de chiffres (comme ces plus petits qu’on met au-dessus des autres) ou des lettres (notamment des « v » géants, des x, des y et parfois même des b).

Peter est tellement un telligent qu’il est parvenu à reproduire synthétiquement la structure moléculaire de la soie de l’araignée, tout seul, dans sa chambre, avec du matériel de merde, alors que les scientifiques d’aujourd’hui cherchent désespérément comment faire ! (lui y parvient depuis 1962 !!)

Bref, pas besoin d’en dire plus long pour vous faire comprendre que c’est une grosse tête, spécialisé en sciences physiques, sans pour autant négliger des domaines plus classiques comme celui de la couture (il a designé et confectionné son costume lui-même).

A ce stade, on sent déjà que Spiderman est mieux gâté par la nature que son rival, mais peu importe, je vous livre aussi ce qui reste de détails, comme par exemple le fait qu’il soit doté de la force et de l’agilité proportionnelles d’une araignée (il peut soulever jusqu’à 12 tonnes, ses réflexes sont 15 fois supérieurs à ceux d’un humain normal). Il n’a besoin que de quelques heures pour se remettre d’une blessure grave, il adhère à la plupart des surfaces (ce qui lui permet de grimper aux murs) et, cerise sur le summum, il est doté d’un sixième sens qui lui permet d’anticiper des évènements tels que la trajectoire d’une balle de revolver…

Bon, si vous n’êtes pas trop nigaud vous devez déjà y voir plus clair, mais passons aux choses sérieuses…

FIGHT !

C'est ça, un wolverine, en vrai… Carrément fashion, non ?

C’est ça, un wolverine, en vrai… Carrément fashion, non ?

Le gong retentit et le duel commence. Il est important de préciser le lieu du combat : il est éloigné de toute source magnétique ou électrique pour éviter de pénaliser Wolverine et son squelette en métal. Il ne s’agit pas non plus d’un endroit qui comporterait des murs où Spiderman pourrait s’accrocher, ni d’un endroit trop vaste où il pourrait profiter de l’avantage que lui procure sa vitesse… En fait, pour éviter de favoriser Spiderman (on ne dira plus que je suis impartial), nous avons tracé au sol des repères que les combattants ne doivent pas dépasser et un fil blanc marque la hauteur au-delà de laquelle les adversaires ne peuvent pas sauter. De plus, pour éviter que la lutte soit vraiment trop inégale, Spiderman commence le combat attaché à un poteau par des chaînes en fer.

Wolverine ne s'énerve vraiment que lorsqu'on lui épile les poils des bras : regardez, il est tout irrité !

Wolverine ne s’énerve vraiment que lorsqu’on lui épile les poils des bras : regardez, il est tout irrité !

Bon. Le combat commence : Wolverine sort ses griffes en adamantium et Spiderman fait péter les chaînes qui le retiennent en bombant le torse. Wolverine se jette sur Spidey pour lui mettre un bon coup de griffe, ce dont Spidey a déjà été informé quelques secondes auparavant par son sixième sens (ou « sens d’araignée »). Il esquive tranquille grâce à son agilité et sa vitesse (au moins dix fois supérieures à celle de son adversaire) et balance un gros uppercut à Wolverine qui décolle du sol, au-dessus du fil blanc, et atterrit au delà des repères qui marque la limite du terrain de combat… Mais ne soyons pas mesquins, pas d’élimination, le combat continue !

Wolverine a mal, il est sonné, mais il se remet, se relève, et retente le coup. Re-esquive, re-uppercut.

Pareil.

Idem.

Pareil.

Wolverine sort un cigare pour tenter de déstabiliser et d’enfumer son adversaire. Spiderman réagit en confectionnant un bouclier, voire un mini ventilateur avec sa toile. Wolverine attaque à nouveau, Spiderman esquive et lui balance un upper-cut.

A New York ce ne sont pas les crottes de pigeons qui causent le plus de problèmes…

A New York ce ne sont pas les crottes de pigeons qui causent le plus de problèmes…

Wolverine a mal, il est sonné, mais il se remet, se relève, et retente le coup. Re-esquive, re-uppercut.

Pareil.

Idem.

Wolverine décide de se faire pousser les favoris puis retente le coup. Même causes, même effets.

Pareil.

Idem.

A ce moment, Spiderman (qui est un intellectuel) comprend la redoutable technique de son adversaire : il cherche à lui casser le poing avec son menton en adamantium ! Effectivement, c’était bien pensé, Spiderman commence a avoir des fourmis dans les doigts à force de frapper comme une brute (et ça c’est vraiment le comble pour une araignée !).

Juste après son nouvel upper-cut, Spiderman décide donc de clouer Wolverine au sol grâce à un jet de toile bien senti. Puis il s’assoit dessus et se donne le temps de la réflexion.

Bien sûr, Spidey pourrait construire un réacteur nucléaire et jeter Wolvie dedans, mais ce serait tricher. Le laisser crever de faim ou de soif ? Lui briser la nuque ? Ce serait cruel ! Au contraire il pourrait le garder là, sous ses fesses, et s’en servir de chaise, l’utiliser comme presse-livre dans sa bibliothèque, voire comme coupe-papier, au bureau, avec son consentement. Comme l’intéressé proteste, Spiderman, grand seigneur, lui offre une deuxième chance au travers de différentes épreuves :

Entre autres talents, Spidey compte celui de DJ ! Ici : l'Araignée en train de mixer sur une plaque géante.

Entre autres talents, Spidey compte celui de DJ ! Ici : l’Araignée en train de mixer sur une plaque géante.

Aucune chance pour Wolverine, Spidey est un as, c’est lui-même qui a inspiré la mode des pyjamas rouges et bleus de l’hiver 65.

Concours de découpage de mur en acier

Le temps que Wolverine termine d’en découper un à la main, Spiderman a fabriqué un laser ultra-moderne qui permet de les découper en série.

Concours de langues étrangères

Wolverine se sent à son avantage pour une fois… Ce qu’il oublie c’est qu’il lui a fallu deux cent ans et des voyages partout dans le monde pour apprendre une poignée de langues dont le français ne fait même pas partie ! Elimination directe.

(comme il est nul en combat) Logan fait de la pub pour rolex.

(comme il est nul en combat) Logan fait de la pub pour rolex.

Il n’y a rien pour rattraper Wolverine, né pour être un super-héros secondaire, finalement arrivé au devant de la scène parce que « c’est trop cool d’avoir des griffes qui sortent des poignés ». Et c’est tout.

Bref, aucun de leurs créateurs n’auraient pensé à comparer Wolverine et Spiderman qui n’en sont clairement pas au même niveau de superhéroïsme, seuls des fans à l’esprit tordu sont assez idiots pour consacrer du temps et des pages de leurs blogs à ce genre de question. Pff !


Vous vous demandez aussi qui est le plus fort entre un tigre et un lion? Cliquez ici !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to Top ↑

  • Ose t’abonner si tu l’oses !

    Nabolo-avatar-moyenMUHAHAHA ! Grâce à un complexe réseau d’astuces manipulatoires, je suis parvenu à attirer ton œil sur le côté de la page afin de te pousser à l’abonnement.

    Cet abonnement est GRATUIT (encore heureux) : en fait il ne s’agit que de laisser ton mail dans la case ci-dessous pour que nous puissions rire ensemble et sans faillir des prochaines publications de l’EXCELLENT Nabolo-blog ! Cela n’implique pas que je t’incorpore à une armée de fans dont l’objectif inavoué serait la conquête du Loir-et-Cher, pas du tout (mais tu en sauras plus en remplissant le longuissime formulaire que tu aperçois juste en dessous... celui qui écarte pour toi ses deux encarts blancs, immaculés, vierges, purs et blancs, rien que pour toi... n'hésite plus !).