Philosophie Olympe et les dieux utilité mythologie grecque et matières littéraires

Published on février 21st, 2014 | by Nabolo

2

Quelle est l’utilité de la Mythologie ? (et des autres matières littéraires)

On m’a récemment narré (oui-oui) l’histoire d’une prof’ de langue de collège qui avait pour habitude de mettre le programme officiel de côté pour étudier la mythologie grecque. Inévitablement, au fil des années, elle avait anticipé la question de ses élèves, « Pourquoi ? », qu’elle devançait dès la première leçon en écrivant au tableau :

Pourquoi étudions-nous la mythologie grecque ?

–          Parce que c’est intéressant
–          Parce que c’est utile

La personne qui m’a raconté cette histoire et que ce souvenir amusait n’avait cependant pas su s’expliquer en quoi la mythologie pouvait être « utile », contrairement aux mathématiques ou à la menuiserie par exemple… Je vais essayer de lui apporter une réponse.

La mythologie est utile parce qu’elle participe à la formation de la pensée. Ce n’est pas la seule matière qui forme la pensée, ces matières étant innombrables, tout évènement participant d’ailleurs de cette formation. Mais la mythologie, avec ses histoires choisies, sélectionnées par les civilisations à travers les siècles, transmet des anecdotes, des références à certaines situations et des valeurs qui enrichissent l’esprit et l’imagination, et l’amène à formuler des réponses et à progresser en sagesse, à affiner son jugement, qualité si essentielle sur laquelle repose le choix (à distinguer de l’intelligence ou vivacité d’esprit, qui est un outil de traitement de l’information : les gens vifs n’étant pas toujours les plus sages).

Quelle est l’utilité de bien penser ? Juger ? Choisir ?

La pensée précède le geste. La plus grande des entreprises peut se révéler futile si on n’a pas d’abord envisagé ce qu’elle implique ni où elle conduit. La mythologie en élevant l’esprit, permet de mieux appréhender les évènements à venir, d’affuter son jugement et de faire le choix juste. Le bon menuisier mauvais penseur s’affairera bien au mauvais ouvrage : s’il construit son pont au mauvais tournant de la rivière (oui, ils font ça les menuisiers), le travail sera plus long, bien que ce menuisier travaille vite, et ne mènera pas forcément à la bonne berge…  C’est aussi la leçon du lièvre et de la tortue quelque part, qui appartient à une autre forme de mythologie.

Ne négligez pas ces matières que l’Etat, plus soucieux de former des outils que des penseurs, laisse reléguer au second rang. Ces matières forment la partie « décideuse » de votre être quand les autres forment plutôt sa partie « utilitaire ». C’est un défi constant de trouver l’humilité pour se convaincre qu’on sait bien peu de choses et se remettre en question et, de nouveau : apprendre. Les leçons de la mythologie et de l’antiquité (je pense à Socrate ce coup-ci – vous connaissez ? Oui ? Vous connaissez v-r-a-i-m-e-n-t ? Sa plaidoirie, au jour de son procès, peut vous changer pour la vie) facilitent cette remise en question. Prendre le risque de ne devenir qu’un outil, c’est prendre le risque de ne plus s’appartenir.

Et s’appartenir, est-ce utile ?












2 Responses to Quelle est l’utilité de la Mythologie ? (et des autres matières littéraires)

  1. La mythologie est une méthode de communication irremplaçable. Elle réunit les avantages de la dramaturgie (scénarisation, exagération…), de la symbolique (schématisation, évocation,..), de l’histoire (valeur culturelle explicative), voire de la poésie (esthétique ..). Et surtout elle permet l’échange, car sans l’échange aucune de ces dimensions n’apparaît. En plus, et c’est le propre de la mythologie, grâce à l’échange, toutes ces dimensions s’enrichissent au fil du temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to Top ↑

  • Ose t’abonner si tu l’oses !

    Nabolo-avatar-moyenMUHAHAHA ! Grâce à un complexe réseau d’astuces manipulatoires, je suis parvenu à attirer ton œil sur le côté de la page afin de te pousser à l’abonnement.

    Cet abonnement est GRATUIT (encore heureux) : en fait il ne s’agit que de laisser ton mail dans la case ci-dessous pour que nous puissions rire ensemble et sans faillir des prochaines publications de l’EXCELLENT Nabolo-blog ! Cela n’implique pas que je t’incorpore à une armée de fans dont l’objectif inavoué serait la conquête du Loir-et-Cher, pas du tout (mais tu en sauras plus en remplissant le longuissime formulaire que tu aperçois juste en dessous... celui qui écarte pour toi ses deux encarts blancs, immaculés, vierges, purs et blancs, rien que pour toi... n'hésite plus !).