Trucs & Astuces Groupe de filles souriantes et admiratives

Published on août 26th, 2009 | by Nabolo

2

Trucs cons et inutiles pour briller en société 2

Il est fait grand cas, en France, de la culture générale .

Autant on peut-être admiré aux Etats-Unis pour sa réussite financière ou au Brésil pour son corps d’atlhète, autant en France, quoi que beau et riche, on reste un pauvre loser méprisable si on ignore qui était Jules César.

En exclusivité, parce que je vous aime bien, je vous livre ici mes petits trucs cons et inutiles pour briller en société, des connaissances de culture G hyper simples à placer dans une conversation et qui vous permettront de compenser avantageusement vos traits digracieux et vos poches trouées (lire l’article précédent).
>>Aujourd’hui allons donc faire un tour dans une soirée cocktail américaine, avec un peu de chance nos amis d’outre-Atlantique ne vous connaissent pas encore !

Cocktail

>>Pour bluffer l’assistance, commencez par l’informer de l’origine du mot « cocktail ». Si d’aventure quelqu’un vous demande « Mais comment diable, my dear, savez-vous donc tout ça ? » répondez simplement que c’est parce que vous êtes Français, et donc naturellement pourvu d’une culture générale que les Américains n’ont pas.

Au début du XIXème siècle, à la Nouvelles Orléans, ces mélanges de boissons avaient pour habitude d’être servis dans des coquetiers (ceux qu’on utilise pour manger les œufs à la coque !). Le mot « cocktail » serait une déformation du mot français.

Statue de la Liberté

>>Suite à votre dernière remarque, il se peut qu’un grand blond à chapeau et bottes de cow-boy ose s’exclamer que la tour Eiffel est moins belle que la Statue de Liberté. Rappelez-lui immédiatement à qui il le doit.

La statue de la Liberté est un présent en gage de l’amitié franco-américaine, offert par la France aux Etats-Unis à l’occasion du centenaire de l’indépendance du pays. Elle fut construite par un sculpteur alsacien appelé Auguste Bartholdi et par Gustave Eiffel à qui on doit la tour du même nom.

Coca-cola

>>Bravo ! Vous venez de piéger votre adversaire en même temps que vous passez pour le dernier des chauvinards. Ce n’est pas grave après tout, qui se soucie de l’avis des incultes ? Et puis vous êtes ici pour briller. C’est à ce moment là que le cowboy va utiliser son arme secrète en faisant remarquer que les Français n’ont en tous cas pas inventé le coca. Détrompez-le !

L’inventeur de la recette du Coca-cola s’est inspiré de celle du « vin Mariani », un mélange de vin de Bordeaux et de feuilles de coca créé par l’alchimiste français Angelo Mariani au début de la deuxième moitié du XIXème siècle et qui, en France et en Europe, avait déjà rencontré le succès.

Cinéma

>>C’est à mourir de rire ! Votre interlocuteur bafouille en même temps que l’assistance réalise la supériorité de votre pays. Ne les laissez pas reprendre leur souffle et demandez-leur qui a inventé le cinéma : car ce n’est pas un certain Olie Wood, contrairement à ce qu’ils croient.

Ce sont les Français Auguste et Louis Lumières qui sont considérés comme les inventeurs du cinéma. Certes, leur machine, le « cinématographe », à la fois caméra de prise de vue et projecteur de cinéma, emprunte à d’autres inventions mais ce sont eux qui les premiers brevetèrent leur trouvaille et rencontrèrent le succès.

La Fayette, Rochambeau et la guerre d’Indépendance américaine

>>Le silence est tombé dans la salle. Seules quelques jeunes filles s’osent à murmurer des « Oh my god ! » cependant que tous se demandent si vous êtes Jésus réincarné. Précisez donc que vous n’êtes rien d’autre qu’un modeste Français ! Le cowboy rougit, s’énerve et sort l’argument des derniers retranchements : que sans les Américains la France n’existerait plus. Rappelez-lui donc que sans les Français, les Etats-Unis n’existeraient pas :

La France a joué un rôle majeur dans la guerre d’indépendance des Etats-Unis. En soutenant les colons insurgés contre la couronne d’Angleterre, et en leur fournissant une flotte dont ils étaient dépourvus, elle leur a donné la victoire, ou du moins l’a considérablement accélérée. A titre d’exemple, la bataille de Yorktown, qui clôt la guerre d’Indépendance, fut remportée par l’union de 11.000 soldats français (menés par Rochambeau et La Fayette) et de 6.000 soldats américains contre 8.000 soldats britanniques. L’approvisionnement du port était par ailleurs empêché par la flotte française qui a tenu tête à la flotte anglaise durant toute la durée de la guerre.

Louisiane

>>Bizarrement, il semblerait que vous perdiez en crédibilité… Surtout depuis que vous avez prétendu que la guerre d’Indépendance avait été gagné grâce à une chaîne de magasin parisiens. Qu’importe, soyez magnanime et laissez-les s’abreuver à votre source en levant de nouveau le voile sur une page d’histoire :

La Louisiane (appelé ainsi en l’honneur de Louis XIV) est à l’origine un gigantesque territoire qui inclut toutes les terres baignées par les eaux du Mississipi, soit une énorme portion du territoire américain d’aujourd’hui. Ces terres, françaises à l’origine, bien qu’elles ne furent jamais complètement colonisées faute d’immigrants, furent vendues aux Etats-Unis par Napoléon pour le prix d’une bouchée de pain, la France se sachant incapable de les protéger contre une invasion britannique. C’est à ce jour une des plus juteuses opérations immobilières de l’histoire.

>>Comme si les Etats-Unis avaient un jour été français ! Les amerloques n’en finissent plus de rigoler, vous demandent combien vous gagnez et vous jette à la rue en constatant la modestie de votre salaire. Décidemment, vous êtes trop modeste ! Et vous vous êtes encore fait jeter… Une bonne raison de faire des généralités et de vous enfoncer un peu plus dans la certitude de votre supériorité. Bravo champion !




2 Responses to Trucs cons et inutiles pour briller en société 2

  1. Lolink says:

    Joli, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to Top ↑

  • Ose t’abonner si tu l’oses !

    Nabolo-avatar-moyenMUHAHAHA ! Grâce à un complexe réseau d’astuces manipulatoires, je suis parvenu à attirer ton œil sur le côté de la page afin de te pousser à l’abonnement.

    Cet abonnement est GRATUIT (encore heureux) : en fait il ne s’agit que de laisser ton mail dans la case ci-dessous pour que nous puissions rire ensemble et sans faillir des prochaines publications de l’EXCELLENT Nabolo-blog ! Cela n’implique pas que je t’incorpore à une armée de fans dont l’objectif inavoué serait la conquête du Loir-et-Cher, pas du tout (mais tu en sauras plus en remplissant le longuissime formulaire que tu aperçois juste en dessous... celui qui écarte pour toi ses deux encarts blancs, immaculés, vierges, purs et blancs, rien que pour toi... n'hésite plus !).