Sélectionner une page

On a souvent tendance à dénigrer Toto qui n’a rien d’autre à se reprocher que quelques mauvaises blagues et on oublie ce connard de Tintin, son cousin sanguinaire (voyez la ressemblance des prénoms et leur ressemblance physique : zéro plus zéro égale aussi la tête à Tintin).

Je viens de relire « Tintin au Congo » et j’ai des comptes à régler.

C’est de tomber par hasard sur un article à son sujet qui m’a incité à sortir cette merde de ma bibliothèque. L’article traitait du débat autour du racisme et du pro-colonialisme apparent dans l’œuvre. Elle omettait d’évoquer le bilan monstrueux des animaux maltraités par le petit reporter, sans origine, sans famille, sans sexualité, sans caractère, sans rien que sa vacuité, sa houppette et son chien.

Meurtres perpétrés par Tintin au cours de son expédition au Congo :

  • – Quinze antilopes (Tintin les cartonne en série en pensant que c’est toujours la même qui revient. De ce massacre il ne récupérera qu’un seul corps, pour le manger).
  • – Un singe (Tintin le flingue sans remord pour récupérer sa peau et tromper la vigilance d’un autre singe).
  • – Un serpent (Tintin tire dessus à bout portant).
  • – Quatre crocodiles (ce n’est pas Tintin qui les tuent mais un missionnaire venu le sauver. Ca reste de sa faute néanmoins).
  • – Un Boa (Tintin lui donne à manger sa propre queue… Quelle horreur !).
  • – Un éléphant (alors là rendons justice à Hergé tout de même qui a bien compris que son héros était un loser : Tintin ne parvient pas à tuer l’éléphant et c’est un singe, récupérant le fusil que le reporter a lâchement abandonné, qui s’acquitte de cette triste tâche. Tintin laisse ensuite la carcasse de l’éléphant pour ne récupérer que les défenses… No comment).
  • – Un homme (le méchant, que Tintin pousse dans un ravin).
  • – Une girafe (dont Tintin se fait un costume, pareil qu’avec le singe).
  • – Un rhinocéros (alors là c’est le comble : voyant que ses balles ricochent sur sa peau, Tintin y perce un trou dans lequel il incruste un bâton de dynamite pour faire exploser la pauvre bête).
  • – Un buffle (Tintin le tue à coup de pierre).

Animaux ayant subi des maltraitances :

  • – Un requin (Tintin lui donne à manger sa chaussure et une bouée au début de l’histoire alors que ça aurait arrangé tout le monde qu’il se laisse bouffer).
  • – Un crocodile (Tintin tire dessus puis lui met sa carabine dans la bouche).
  • – Un singe (Tintin le frappe d’un coup de pied à la mâchoire).
  • – Un lion (Milou lui arrache la queue, Tintin n’ayant pas été fichu de l’abattre avec son fusil… Puis Tintin emmène le lion en esclavage).
  • – Un léopard (Tintin lui donne une éponge à manger et le force à boire pour que son estomac explose avant de lui mettre un coup de pied dans les testicules).
  • – Un hippopotame (sur lequel Tintin chute depuis la falaise pour amortir l’impact. On voit clairement, à l’expression de l’animal, que le reporter lui a probablement brisé les reins).
  • – Encore un léopard (que Tintin asperge d’eau gazeuse, directement dans les yeux, avant d’épouvanter le pauvre animal avec sa propre image).
  • – Deux arbres à caoutchouc (dont Tintin déchire l’écorce sans aucun remord).
  • – Enfin, Milou : le chien réac et prétentieux qui se complait à le suivre dans ses aventures en prend plein la tronche lui aussi, mais à la limite c’est bien fait pour sa gueule.

Bilan du voyage de Tintin au Congo :

27 morts 10 blessés

Mieux que la plupart des attentats terroristes. Et je ne m’étends pas (tout le monde l’a déjà fait) sur la supériorité de l’homme blanc sur l’homme noir, constamment mise en avant au fil du récit.

Pas étonnant qu’avec des lectures pareilles, nos ancêtres de la génération 46-50 soient devenus complètement cons, au point de pourrir la planète et l’avenir de leurs descendants.

Pin It on Pinterest

Share This