Sélectionner une page

Prêts pour la question existentielle qui tue la mort du jour ?

Roulement de tambour, pifpifpifpifpif pif pif… (il s’agit en fait d’un tout petit tambourin – de toute façon ça n’a pas vraiment d’impact quand tout se passe à l’écrit)

Supporteriez-vous de vivre dans un monde où tout le monde serait comme vous ?

Aimeriez-vous vous avoir comme voisin ou pour prof ? Employeur ? Employé ? Collègue ? Progéniture ? Parent ? Aimeriez-vous vous croiser dans la rue ? Pensez-vous que vous auriez des motifs de conflits avec un autre vous-même ? Pour vous faire une idée, remémorez-vous la journée qui vient de passer et chacune des personnes à qui vous avez parlé… vous pouvez ensuite partager la réponse avec nous en commentaire ! =)

PS: pour rendre l’éxercice un peu fun, si vous vous y pliez, allez au bout des choses en nous décrivant aussi à quoi ce monde ressemblerait !

…Sinon, emportez simplement la question avec vous !

Bonne journée ! =)

PPS: ci-dessous, une petite mise en condition !

Bien, fermez les yeux… Ok, rouvrez-les, rouvrez-les ! Merde, j’espère que vous n’avez pas réagi trop vite sans quoi vous ne lisez sûrement plus ce que j… Ok, bien ! Gardez les yeux ouverts pour le moment et préparez-vous à penser, vous fermerez les yeux juste après.

Apprêtez-vous donc à penser aux choses suivantes : à vous, pour commencer, à qui vous êtes, ce que vous aimez, savez, voulez, pouvez, faites et leurs contraires ; pensez à votre journée et à chacune des trois dernières journées au moins, à ce que vous avez fait, aux gens que vous avez croisés… Pensez à ceux à qui vous avez adressé la parole aujourd’hui, essayez de vous les remémorez tous, dans l’ordre, ainsi que les échanges que vous avez eus avez eux. Ensuite, essayez de penser au monde, dans son ensemble, à la planète, en commençant par votre maison, votre rue, votre quartier, puis votre ville, votre région, votre pays, votre continent et le monde entier… Voyagez au-dessus des forêts, des villes, des océans ; pensez toutes à toutes les cultures du monde, des plus au moins répandues, à qui vous seriez si vous viviez dans ces milieux là, et pensez à tous les hommes, en tant qu’individus que toutes ces choses englobent…

Fermez les yeux et pensez à ces deux ensembles d’idées là.

C’est fait ?

Gardez le fil de ces pensées, mais maintenant, envolez-vous plus haut, dans l’espace. Les hommes lèvent les yeux pour vous observer, leurs têtes sont tournées vers le ciel pour vous voir et puis, subitement, ils vont reprendre leur activité. Mais vous, vous continuez de les voir eux, et vous avez vu leurs visages, tous ces visages de tous ces peuples différents restent dans votre mémoire… jusqu’à ce que vous les effaciez pour les remplacer par le votre.

Pin It on Pinterest

Share This