Poèmes Main qui écrit à la plume sur du vieux papier à la lumière d'une bougie jaune

Published on juin 26th, 2009 | by Nabolo

1

Au coin du feu – Roman

Je n’écris quasiment jamais de poèmes libres, pour la bonne raison qu’il faut subir une vague d’inspiration surpuissante pour que ça ne se termine pas en lignes bidons à décorer une rame de métro. Les poèmes plus classiques, en alexandrins, tout ça, demandent aussi de l’inspiration mais s’il n’y en a pas c’est moins grave, on se rattache à la forme. J’ai écrit le poème qui suit d’une traite, sans y réfléchir, sans même avoir le sentiment que c’était moi qui l’écrivait tellement il est dissemblable à ce que je fais d’habitude. Il ne parle pas beaucoup toujours à ceux qui le lisent, mais moi il me fait sentir au chaud et me donne envie d’écrire de belles lettres, il me rappelle que le mot écriture est un mot qui crisse comme  une plume sur une table. Il m’inspire. Et vous ?

Au coin du feu – Roman
La bougie coule sur le pantalon.
Le papier, dru et râpeux, jaunit sous la flammelle,
Et ma plume griffonne comme une patte d’ours.
J’entends craquer le mot depuis la cheminée.
La table de bois lourd est massive comme un chêne.
Le parchemin s’y plait et jaunit, de plus belle.
J’inscris la date : en lettres de Roman.
Peut-être il pleut dehors?
Mais la peau de bête ne dit rien.
Alors j’attends.
La bougie est toute ratatinée,
Le papier s’est recroquevillé,
La table est tiède…
La peau de bête s’est rapproché du feu,

Et la plume a des marques de dents.

————————————————————————

Au passage je me suis aperçu que la forme de ce poème rappelait une bougie (de manière flagrante)… Les muses assurent, vraiment !

Au coin du feu – Roman Nabolo

NOTEZ CET ARTICLE !

Intéressant ?
Distrayant ?
Bien écrit ?

Summary: Poème du coin du feu, à lire quand on a froid pour se réchauffer un peu, à lire pour retrouver l'inspiration perdue et le souvenir des chaudes soirées d'hiver.

3


User Rating: 4 (1 votes)




One Response to Au coin du feu – Roman

  1. Atlenv says:

    Beh mon conchon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to Top ↑

  • Ose t’abonner si tu l’oses !

    Nabolo-avatar-moyenMUHAHAHA ! Grâce à un complexe réseau d’astuces manipulatoires, je suis parvenu à attirer ton œil sur le côté de la page afin de te pousser à l’abonnement.

    Cet abonnement est GRATUIT (encore heureux) : en fait il ne s’agit que de laisser ton mail dans la case ci-dessous pour que nous puissions rire ensemble et sans faillir des prochaines publications de l’EXCELLENT Nabolo-blog ! Cela n’implique pas que je t’incorpore à une armée de fans dont l’objectif inavoué serait la conquête du Loir-et-Cher, pas du tout (mais tu en sauras plus en remplissant le longuissime formulaire que tu aperçois juste en dessous... celui qui écarte pour toi ses deux encarts blancs, immaculés, vierges, purs et blancs, rien que pour toi... n'hésite plus !).