Trucs & Astuces Les fils de, Sébastien et Valentine

Published on décembre 1st, 2009 | by Nabolo

0

Où et comment rire toute une soirée de décembre 2009?

Les fils de...

Vous allez muscler vos zygomatiques!

Jusqu’au 21 décembre 2009, pour les Parisiens, la réponse est : « Au théâtre du Point-virgule en allant voir « Les fils de… ».

Il ne reste plus que trois représentations alors ne commettez pas l’irréparable erreur de manquer ça. Hier c’était déjà  la troisième fois que j’y assistais et, en sortant, la première réflexion que je me suis faite, c’est qu’il devait absolument y en avoir une quatrième (pas une quatrième réflexion, une quatrième assistance… Je veux dire qu’il faudrait que j’y retourne encore une fois ; suivez, merde !).

Pour vous poser l’histoire rapidement, l’idée de départ est d’incorporer, dans une pièce de théâtre, des « fils et filles de… » (Valentine Lefebvre, Sébastien Sarkozy, Pauline Delon, Mathieu Villalonga) aux talents plus ou moins contestables. La pièce qu’ils sont censés interpréter est un vaudeville dépourvu d’amants dans le placard pour cause de budget (ils n’ont pas de quoi financer l’achat d’un placard) qui a lieu à Saint Tropez.

Je ne gâche rien en vous expliquant ça, je n’ai moi-même compris ces détails qu’au cours de la seconde représentation. Les sketchs sont tellement barrés, ça part tellement dans tous les sens qu’on n’a pas le temps de s’attarder sur le fil conducteur, on s’attarde plutôt sur le ridicule de la performance des acteurs et des délires improvisés que permettent leurs égos surdimensionnés en plein milieu d’une pièce dont ces « fils de » n’ont strictement rien à foutre.

Difficile de décrire un spectacle aussi hilarant, je cherche mes mots mais j’ai trop peur que, ce faisant, j’évoque chez vous quelque chose de déjà vu qui vous conduise à vous méprendre sur l’intérêt de cette pièce. Or vous ne pourriez qu’à tort, car c’est du jamais vu, justement !

Le plus étonnant en vérité, c’est que le rire ne s’arrête pas à la tombée du rideau. Il continue toute la semaine suivante lorsqu’on repense aux facéties et surtout aux incroyables trombines des protagonistes. Il y a une telle connivence entre les acteurs qu’on a vraiment l’impression d’assister au jeu d’une bande de potes qui se déchaine sur scène. On a d’ailleurs rapidement le sentiment d’en faire partie de cette bande (la salle intimiste du Point-virgule y est pour quelque chose !) et si je retourne voir le spectacle, c’est aussi parce qu’après avoir ri en repensant à eux pendant toute une semaine, les acteurs me manquent : le sourire en coin de Sébastien, les 100.000 grimaces de Val, la très belle (mais surtout très sympa) Pauline (que vous connaissez peut-être déjà : c’est elle qui présente la météo, à coups de sketchs, sur Canal +) et l’improbable personnage de Cathy. Du coup bien que l’idée de revoir la même pièce puisse sembler rébarbative, je passe une si bonne soirée que le choix se justifie à chaque fois. Personnellement ils m’ont même donné envie de faire du théâtre !

Bref, faites-moi confiance, si vous voulez, et allez voir « Les fils de… » ! Ca dure à peu près… (On s’en fout en fait, de toute façon c’est pas assez) au théâtre du Point-virgule, le lundi à 22h30, vous pouvez réserver ici. (environ 13 euros la place)

P.s : (Au guichet, dites bonjour à François, c’est un ami.)

P.p.s: (rajout de mai 2011: « Les Fils de… » vont et viennent, pour se tenir informé de leurs passages,consultez leur page Facebook: Les fils de… Zi unofficial fan page




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to Top ↑

  • Ose t’abonner si tu l’oses !

    Nabolo-avatar-moyenMUHAHAHA ! Grâce à un complexe réseau d’astuces manipulatoires, je suis parvenu à attirer ton œil sur le côté de la page afin de te pousser à l’abonnement.

    Cet abonnement est GRATUIT (encore heureux) : en fait il ne s’agit que de laisser ton mail dans la case ci-dessous pour que nous puissions rire ensemble et sans faillir des prochaines publications de l’EXCELLENT Nabolo-blog ! Cela n’implique pas que je t’incorpore à une armée de fans dont l’objectif inavoué serait la conquête du Loir-et-Cher, pas du tout (mais tu en sauras plus en remplissant le longuissime formulaire que tu aperçois juste en dessous... celui qui écarte pour toi ses deux encarts blancs, immaculés, vierges, purs et blancs, rien que pour toi... n'hésite plus !).