Sélectionner une page

Je connais des gens qui se plaignent de ne pas être beaux et qui crient à l’injustice. Bizarre car, après tout, qui décide de ce qui est beau ou ne l’est pas ? Etre « beau », n’est-ce pas simplement correspondre aux normes physiques du moment ? N’est-ce pas disposer d’une apparence banale mais populaire ?

democheàbelle3

Il faut reconnaître qu’avoir de l’argent est bien utile pour passer de moche à belle…

La beauté est subjective

Ce que je vais dire est très « bateau » mais un rappel paraît nécessaire quand même. La beauté est subjective, celui qui est beau pour les uns peut être laid pour les autres, personne ne peut donc être fondamentalement moche… La phrase « untel est beau » n’a donc pas de sens, contrairement à « je trouve untel beau » ou « untel me plaît ».

Lorsque quelqu’un dit la phrase « untel est beau », il se contente en fait de dire : « untel correspond aux normes physiques de son époque et de sa culture ».

Notez qu’au moyen-âge, on appelait « bel homme » celui qui, à l’âge adulte, était encore pourvu de ses bras et de ses jambes (et peu importe qu’il ait des touffes de poils dans les oreilles ou des crottes de nez qui pendent).

Bref, la beauté, c’est une norme.

democheàbelle

Comme le prouvent ces émissions d’intérêt public qui pullulent sur nos grandes chaînes, n’importe qui peut devenir beau!

La norme du moment

La norme du moment octroie, à ceux qui la suivent, l’adjectif de « beau ». Suivre la norme du moment coûte parfois de l’argent mais hormis ce détail (qui parfois n’en est pas un) il n’y a rien de plus facile… D’ailleurs les « riches » qui s’intéressent un tant soit peu à leur apparence physique sont souvent plus beaux que les pauvres qui partagent le même intérêt.

Prenons l’exemple de la « grande blonde », LA norme du moment, chez les femmes, en France. Imaginez : 1m75, 90-60-90 de mensurations, 55kg, blonde, yeux bleus… Est-ce que je vous parle d’une belle femme ? Oui ? Beaucoup de gens répondront à cette question par l’affirmative sans même avoir vu la personne dont il est question, ce qui révèle la vraie nature du concept de « beauté » : c’est un concept mathématique (puisqu’on peut résumer la beauté par une formule).

De fait, n’importe qui peut potentiellement devenir beau (ex : faux cheveux, chaussures à talons, liposuccion, lentilles de couleur, implants mammaires, etc. corrigeront les imperfections géométriques) et les grandes blondes minces à fortes poitrines pullulent.

De fait aussi, n’importe qui peut devenir moche si son look naturel tombe en désuétude… Notez à ce propos qu’on peut être moche dans un pays et beau dans un autre : tant qu’y a des cultures différentes y’a de l’espoir !

waddle

C’est parce qu’il était un génie du dribble que Chris Waddle a pu rendre belle sa nuque longue et sa cocasse petite touffe de cheveux (toute une génération de Marseillais l’a imité).

Etre moche, ça craint du point de vue de tous ceux qui essayent d’être beaux, moches y compris, bien sûr, puisqu’ils sont les premiers à vouloir changer de statut. Il faut savoir que comme la beauté est un concept mathématique populaire, vous ne risquez pas d’être beau si vous avez un physique hors du commun…

Néanmoins, si vous êtes une rockstar et que des milliers de gens se mettent à imiter votre look vous pouvez devenir beau du jour ou lendemain. C’est un cas rare, au niveau individuel, mais fréquent au niveau social : le génie et le talent engendrent parfois une nouvelle norme de beauté. Bizarre non ? Ca n’a a priori rien à voir et pourtant un acteur ou un musicien surdoué seront souvent perçus comme beaux par le commun des mortels, qui finira par les singer : ils codifieront les caractéristiques physiques de leurs héros de manière à pouvoir les imiter, et ce faisant, modifieront la norme du moment.

Bien sûr, tout le monde ne peut pas être beau, sans quoi ça n’aurait plus de sens : il faut des beaux ET des moches, c’est une autre raison pour laquelle la norme évolue. Lorsque tout le monde se conforme à la norme du moment, il faut que la norme change pour créer une nouvelle séparation entre moches et beaux car si tout était beau, la beauté n’existerait plus : c’est tout le problème de la norme du moment, trouver le juste équilibre entre le banal et l’exceptionnel.

ribery

Après Chris Waddle on attend toujours l’influence de Ribéry sur la norme du moment… Ca peut parfois prendre plus de temps pour certains que pour d’autres. Franck part peut-être avec du retard, car il est assez loin de la norme du moment qui proclame le règne de la symétrie, mais il faut reconnaître à ce footballeur talentueux qu’il est beaucoup moins moche que s’il avait été un homme du commun.

Il y a des moches qui se plaignent de ne pas attirer l’attention des gens beaux. Oui mais être beau, ça se travaille, on ne peut pas être atypique et beau, à moins de présenter une autre forme de talent, celle qui fera que vous influerez sur la norme du moment.

Donc, pour les moches que leur statut plonge dans la détresse, il y a plusieurs solutions :

  1. devenez beaux (adaptez-vous à la norme)
  2. devenez exemplaire (modifiez la norme) et tant qu’à faire, développez l’intérieur plutôt que l’extérieur (vous ferez coup double)
  3. arrêtez de donner de l’importance à la beauté, intéressez-vous au charme

Le charme

Pareil aux sortilèges dont il est synonyme, le charme c’est ce petit quelque chose, inexplicable (il ne peut-être résumé par une formule mathématique), qui entoure une personne, qui naît de sa façon d’être, et qui est séduisant, à l’instar de la beauté.

Le charme, contrairement à la beauté qui meurt souvent avec l’âge (ou en cas de changement de norme du moment), est difficilement périssable. C’est un meilleur investissement à long terme.

Malheureusement, beaucoup de gens ne s’intéressent pas, voire s’interdisent de développer de l’intérêt pour des gens moches mais charmants, avec une tronche atypique mais avec ce petit plus au fond des yeux…

Dommage, il y aurait beaucoup plus de gens heureux, autrement.

C’est quand même fou le nombre d’artifices sociaux complètement insensés que le genre humain est capable d’inventer pour se rendre triste…

Pin It on Pinterest

Share This