Boutique Aventure inde ambassade de france stage

Published on novembre 30th, 2010 | by Nabolo

23

INDIANA TOM – le premier roman de Nabolo

Lisez INDIANA TOM!

Lisez INDIANA TOM!

Enfin ! INDIANA TOM (et le rapport de stage perdu) est disponible à la commande, chers amis, je suis très ému blablabla.

Ceci dit, parlons peu, parlons bien.

Vous aurez toutes les informations et pourrez passer commande en cliquant sur ce lien:

http://www.thebookedition.com/indiana-tom-de-nabolo-p-48938.html

Le nombre de pages, un résumé, un extrait (qu’il vaut d’ailleurs mieux lire en cliquant ici), le prix, etc. La totale.

Alors à quoi sert cet article, me direz-vous? A faire de la pub, oui, mais aussi à servir de plate-forme pour vos retours sur le roman, que vous me laisserez en commentaires (c’est un ordre).

C’est un premier roman, il comporte son lot d’erreurs de jeunesse, mais je bosse dur sur mon style, vous l’aurez remarqué, et je ne demande qu’à m’améliorer (si, siiii c’est possible, non mais si, arrêtez, rhooo j’insiste!).

Je suis impatient de savoir ce que vous en aurez pensé merci pour votre participation, et pour votre infaillible soutien à l’EXCELLENT Nabolo-blog!

Quant à l’édition et au prix

C’est l’un d’entre vous, excellents lecteurs, qui m’a rencardé sur le site de « TheBookEdition », qui semble faire l’affaire en attendant que les grosses maisons cessent de jouer les timides et me fassent des propositions sérieuses.

Le prix est divisé en trois partie:

  1. le coup de fabrication (TheBookEdition se paye là-dessus)
  2. la marge de l’auteur (c’est ce que je touche)
  3. éventuellement les frais de livraison

Vous avez la possibilité d’acheter le roman en PDF (moitié prix, pas de frais de livraison) ou de vous le faire envoyer par la poste selon le moyen de votre convenance (les prix varient selon le moyen).

Par souci de transparence, je vous donne ma marge: un peu moins de 25% sur le prix papier et un peu plus de 50% sur le prix en PDF (hors frais de livraison: soit environ 5 euros dans les deux cas).

Par ailleurs, des remises sont possibles si vous achetez plusieurs exemplaires, d’après le tableau que vous trouverez en cliquant ici (sélectionnez le format du bouquin: 14.8×21).

A présent il ne vous reste plus qu’à acheter des milliers d’exemplaires et les revendre partout autour de vous! (D’ailleurs pour ceux que je vois à Noël et dans les semaines à venir: ne commandez pas tout de suite, je vous aurai des exemplaires dédicacés -je connais bien l’auteur-).

Si vous voulez m’aider sans vous ruiner, la meilleure chose que vous avez à faire, c’est bien sûr de parler du roman autour de vous (vous avez droit de le lire d’abord mais remuez-vous quand même), en particulier sur les forums, facebook, etc

Je vous donne plus bas le code des bannières que je vous encourage vivement à coller partout où vous passer (vous pouvez même les imprimer pour les coller sur votre voiture, le frigo, toussah).

Merci d’avoir lu cette page « pub », une horreur, je le sais, pour vous qui vivez d’amour et d’eau fraîche… merci pour votre soutien!

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES ICI


Le livre INDIANA TOM<a href= »http://www.thebookedition.com/stats_banniere.php?action=clic&id=48938″><img src= »http://www.thebookedition.com/images/bannieres/banniere-v-48938.jpeg » border= »0″ alt= »Le livre INDIANA TOM »></a><img src= »http://www.thebookedition.com/stats_banniere.php?action=affichage&id=48938″ width= »0″ height= »0″>




23 Responses to INDIANA TOM – le premier roman de Nabolo

  1. Nabolo says:

    Trooooooop biiiiiiiien!!!!!

  2. Chewbaccaglace says:

    Un seul mot : ENFIN ! (combien de Nabolo-points si je promets d’en acheter 42 exemplaires à moi tout seul, et de le conseiller au président des Etats-Unis ?)

  3. chap says:

    Je trouve que ça fait cher pour roman :O aussi cher (presque) qu’un harry péteur.

    20 euros =50reais ça fait plus de 10% d’un salaire minimum au brésil eheh. (comme si ton livre coutait 100 euros) frais de port pour aller jusqu’au brésil ? :O

     

  4. chap says:

    A part ça, mes félicitations pour en être venu a bout et d’avoir pu le publier! :)

  5. chap says:

    Ta marge? je m’y connais pas du tout dans la publication de livre etc, mais 25% c’est pas grand chose je trouve. ( tu y perds quand même 75% si on y pense ^^)

    Je n’ai actuellement pas encore demandé mes nabolos points, on peut avoir des nabolopoints malus?

    J’aimerai vraiment le lire; je verrai pour la version pdf.

  6. ashwinee bapat says:

    Happy about your Novel..

  7. julien says:

    ha super :) en plus le moment est vraiment bien choisit ;p

    hop un pour moi et un pour mes parents, nabolo résout même les problème de cadeau, trop fort ce nabolo

    j’espere qu’il marchera bien !

  8. Ethael / Alix says:

    OUAIIIIIIIIIIIII…IS un EXCELLENT roman pour nowel, à drop sur l’île ! J’ai ri en lisant l’interview et la liste des métiers pratiqués par l’EXCELLENT blager.

  9. Arialia says:

    J’ai lu les extraits ( ça commence à la page 10 en vrai , j’ai cru que ça buguait …. ) et ça y est j’ai envie de savoir la suite …. ça m’a l’air très sympa :) , je sens que je vais t’en
    prendre 2 ( un pour offrir et un pour moi …. ma frangine ramène jamais les bouquins qu’on lui prête …. ) 

    Pile poil avant noël cool ;)

    +2 nabolo points ?

  10. jeremie says:

    Comme quoi, il suffit que je mette un peu de majuscules dans les commentaires pour que ça vienne ;-) ptdr ! Ne m’remercie pas !

    Moi aussi j’en veux un dédicacé, et même bien bien bien dédicacé ^^ Promis je divulgue le truc, et je réclamme mes Nabolo-points pour ça !

  11. jeremie says:

    OUAIIIIIIIIIIII ! Enfiiiiiiiiiiiin !!! Je suis en tête du Nabolo classement planétaire !!!!!!! :-) :-) :-) gnaaaaarf gnarf gnarf gnarf…

  12. Arialia says:

    Voilà c’est fait , faut compter 3 à 5 jours pour la fabrication plus le temps d’acheminement … avec la neige ça peut être long … là si je comptes 10 jours plus une marge de 5 jours , ça
    devrait faire vers le 15 décembre …. cool encore une marge de 9 jours ( c’est moi qui reçoit cette année :) )

    Bonne lecture ;)

  13. victoria la bienheureuse says:

    Cher Nabolo,

    Je t’ai découvert avant-hier grâce à l’annonce que tu as laissé sur le forum du guide du routard « Inde ». Merci la Vie ! Merci à toi ! Je te dois des ruisseaux de larmes de
    rires, et la joie de lire quelqu’un avec qui je partage beaucoup de points de vue , de points commun et un mode de vie. Nabolo je t’aime ! Et j’aime tellement ton blog que je n’ai aucun
    doute sur le plaisir de lectrice que va me procurer ton roman. Je t’annonce ici que je l’ai commandé (pdf puisque ça te rapporte autant et que ça allège ma valise), et qu’il y a toutes les
    chances qu’après l’avoir lu je l’offre à d’autres (en l’achetant il va de soi). Je te souhaite un nombre de lecteurs au moins égal à celui de « Harry Potters » et « Da Vinci
    Code » réunis ( poches et grands formats confondus). Je serais très honorée de me voir attribuer des Nabolos points pour ma petite contribution à l’expérience/aventure de Nabolo :
    « Auteur d’un succès de librairie ».

    Victoria la bienheureuse.

  14. victoria la bienheureuse says:

    Cher Nabolo,

    je viens de constater que « le forum du guide du routard en Inde » a effacé ton post. Il est vrai que la règle de ce forum veut que l’on n’y fasse pas de pub… T’inquiètes! Déjà, pas grand monde
    n’était allé voir cette conversation, donc ce n’est pas trop grave. Ensuite, comme je te l’avais promis j’ai contacté toutes les personnes de ma messagerie en « privé » pour faire passer le
    message. J’ai aussi « mailé » tous les contacts de ma boite mail. Bon, c’est certain, si tu ne devais compter que sur ma renomée pour te faire connaître, ça n’irait pas loin! Seulement, si un
    dizième des personnes contactées est séduit, et que ce dizième fait lui aussi circuler l’info et que chacun recrute lui aussi un dizième de son carnet d’adresse, on s’achemine vers l’effet
    papillon et sous peu, la gloire t’auréolera! Youpi!

    J’ai commencé la lecture de ton livre. J’en suis à la page 99 et compte l’avoir fini dans les heures qui viennent. Je t’enverrais alors mes commentaires dont je peux déjà affirmer qu’ils seront
    positifs, plein d’amour et de joie.

    Ps:Je ne voudrais pas être bassement matérialiste et parraître intéressée, mais tout de même, je te suggère de m’attribuer encore quelques Nabolo-points pour ma contribution. J’ai des projets qui
    me tiennent à coeur pour l’utilisation de mes Nabolo-points et mon compte, bien que créditeur, est loin d’être suffisemment rempli. Merci.

    Avec tout mon soutien pour ta noble cause,

    Victoria la bienheureuse.

     

     

  15. victoria la bienheureuse says:

    Mon cher Nabolo,

    Merci pour les Nabolo-points, mais ne conclus pas trop vite sur mon éventuelle cupidité : si je me bats comme une tigresse pour l’obtention de Nabolo-points, c’est que j’ai des projets
    humanitaire que seul un grand nombre de Nabolo-point permettrait de voir se réaliser. Alors ne sois pas trop rat ! Il en va de la sauvegarde de la planète, merde !

    Voici maintenant mon retour sur ton livre.

    Je me suis régalée. Je l’ai lu en trois fois. Mais je vais devoir le relire pour pouvoir t’en dire plus. En effet, je l’ai dévoré comme une gloutonne et il ne m’en reste qu’une sensation de
    « miam miam » ce qui fait que je n’ai pas le recul nécessaire pour en donner une critique éclairée. Et puis qui suis-je pour prétendre avoir un avis éclairé* ? Je peux seulement te
    communiquer ce qu’il persiste sur les papilles gustatives de mon lobe cérébral gauche : du « youpi ! », du « warf ! », du « slurp ! » du
    « mmm ! » et du « ha ha ! ». Et un fort sentiment de sympathie pour l’auteur (que son manque de générosité dans l’attribution de Nabolo-point ne vient pas ternir).

    Voilà mon ami (oui, tu ne le sais pas encore, mais nous sommes amis dans un futur proche).

    A très bientôt.

    Victoria la bienheureuse.

    * quand tu me connaîtras mieux, tu seras en fait subjugué et éternellement reconnaissant à la Vie de m’avoir mis sur ta route.

     

  16. julien says:

    Bonjour !

    j’ai terminé :). je l’ai trouvé vraiment bien. c’est sur que ça change des livres « classique » d’aujourd’hui, ceux en tête des rayons au furet. En effet c’est du même style que sur le blog,
    dynamique et « parlant », en fait ça fait vraiment jeune j’aime bien. On accroche très rapidement à l’histoire, notamment grâce a l’amourette avec Poly, et la séparation en petit chapitre permet de
    ne pas voir le temps passer quand on le lie.

     

    Les thèmes abordaient sont très bien et on passe de phase de description de la vie en Indes à des passages de réflexions bien casé et intelligent, notamment sur la pauvreté. Le ton reste en plus
    non moralisateur, c’est plus une invitation à la réflexion…

     

    Le style d’écriture « jeune » permet aussi une bonne dose de rire, notamment sur cette merveilleuse scène de la chasse au moustique que tu as gardé pour mon plus grand plaisir.

     

    Par contre, je ne sais pas si c’est voulu, mais la fin est « rapide »… Elle « tombe » brusquement, peut être un peu trop. Fin je veux dire que on a un peu l’impression que tu te souviens pas, où
    alors que ça n’a pas d’intérêt de raconter ce passage, ça fait un peu : « aller et paf ils vécurent heureux et pis c’est tout ». Et je n’ai pas comprit pourquoi avoir isolé de livre le passage où
    les parent de Thomas lu rendent visite, mais c’est un détails.

     

    Mon impression général en fermant le livre reste très très bonne, ça change vraiment de ce qu’on peut lire et maintenant, j’ai envie de visiter l’Indes… chapeau pour ce livre.

  17. julien says:

    hou la grosse faute pas belle.. abordés c’est mieux que abordaient…

  18. julien says:

    Je ne peut pas te dire comment j’aurai préféré la fin c’est ton histoire ! :D désolé pour le débat mais je ne peut pas imaginer un fin d’une histoire qui n’est pas la mienne :p. Oui les amours de
    vacances sont brefs mais ton livre n’est pas accès que la dessus, ça serait drôlement réducteur, la réflexion que tu nous propose, elle, continue :). D’ailleurs, pourquoi ces quelques lignes
    après le mot FIN ? Je te croyait plus optimiste. En tout cas ça plombe un peu l’ambiance :p

     

    Effectivement mettre le passage avec la famille à la fin est justifié alors, et le but est atteint, on quitte moins brusquement le personnage… Mais on le quitte quand même, avec l’envie de
    savoir ce qui lui arrive après, tu laisses un peu de suspense pour l’Espagne, et pour Maïka :p. bref je critique, mais je pense que c’est plutôt bon signe que ton personnage me manque une fois le
    livre fermé. Et c’est surement là qu’est la frustration.

  19. julien says:

    oui d’accord, entièrement d’accord avec toi la dessus.

     

    bonne fêtes :). j’espère que ton livre se vend 

  20. Annoh says:

    Héhé !

    Un petit tour sur Adept de temps en temps et que vois-je ? Un lien vers la première oeuvre de Falawis !!! waaaaa !!!

    Tu me fais un prix ? mon ami ;-)

  21. Laurent (F4) says:

    Hey Nabolo! J’ai lu l’extrait que tu postes et je dois reconnaître que j’ai bien envie de connaître la suite, pourtant je suis loin d’être un passionné de littérature. Je me demandais si tu
    comptais être là pour l’Ankama Convention 6 à Lille, si c’est le cas, je me ferais un plaisir de t’acheter un exemplaire dédicassé bien sûr. La dernière fois en lisant le journal, j’ai vu une
    annonce d’une maison d’édition qui cherchait des auteurs, si je la retrouve, je te donnerai le nom, on sait jamais! Sinon à quand ton passage dans « On est pas couché » ? :p

  22. Laurent (F4) says:

    On est pas couché c’est une émission de divertissement sur France 2, où l’on voit souvent des auteurs présenter leurs bouquins, avec deux gars qui critiquent le bouquin et qui 99% de temps disent
    que les bouquins sont nuls.

    Un titre à défendre, toujours avec le même partenaire ? :p

    Personellement j’ai laissé tomber DA, c’est un jeu intéressant, mais ce n’est pas ma tasse de thé.

    Et maintenant que j’interviens ici, j’espère bien que j’aurais des fabuleux Nabolo-points !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back to Top ↑

  • Ose t’abonner si tu l’oses !

    Nabolo-avatar-moyenMUHAHAHA ! Grâce à un complexe réseau d’astuces manipulatoires, je suis parvenu à attirer ton œil sur le côté de la page afin de te pousser à l’abonnement.

    Cet abonnement est GRATUIT (encore heureux) : en fait il ne s’agit que de laisser ton mail dans la case ci-dessous pour que nous puissions rire ensemble et sans faillir des prochaines publications de l’EXCELLENT Nabolo-blog ! Cela n’implique pas que je t’incorpore à une armée de fans dont l’objectif inavoué serait la conquête du Loir-et-Cher, pas du tout (mais tu en sauras plus en remplissant le longuissime formulaire que tu aperçois juste en dessous... celui qui écarte pour toi ses deux encarts blancs, immaculés, vierges, purs et blancs, rien que pour toi... n'hésite plus !).