Sélectionner une page

Article publié dans le magazine Fluide.G n°5, sur le thème imposé de « grosses et moches »…

1-      Tes chaussettes-pantoufles à peloches d’hiver

Bien foncées pour pas qu’on voit la crasse, toutes pleines de grumeaux, tu sais jamais si elles sont propres ou pas. Tes chaussettes-pantoufles à peloches d’hiver te remontent au genou pour éviter le courant d’air à la cheville, et quand la nuit elles sont trop chaudes, tu les retrouves au matin en boule au bas du lit. Elles sont anti-froid mais anti-bites aussi, un des éléments essentiels de ta panoplie anti-baise.

2-      Ta pote bouche-trou

Elle a toujours été là dans tes moments de solitude, elle sera là dans ceux à venir, elle est même parfois là quand tu préfèrerais qu’elle soit ailleurs. Ta pote bouche-trou-faire-valoir-célibataire-forEVER est grosse, moche, mais tu l’aimes quand même ! (tant qu’elle reste plus grosse et plus moche que toi, on est d’accord)

3-      Ta crotte de nez du soir

Celle qui fait une grosse boule bien filandreuse qui colle entre tes doigts lorsque tu te vidanges le pif, en fin de journée. Tu ne la jettes pas tout de suite, non, car tu aimes trop la rouler entre le pouce et l’index jusqu’à la pichenette finale qui la propulsera au loin. Elle tombera quelque part, dans un bruit sourd, là où on ne la retrouvera jamais. A moins que tu préfères la coller avec ses petites sœurs, juste sous ton lit.

4-      Ta théorie sur « gouiner n’est pas tromper »

C’est gros et moche comme théorie, tu le sais, mais tu n’as rien trouvé de mieux pour te soulager la conscience à l’heure de s’amuser entre copines. Alors tu l’aimes quand même, tout en sachant que ce serait pas bon pour toi qu’elle tombe dans le domaine public : tu en connais un qui n’apprécierait sûrement pas, et qui n’est pas le dernier à formuler des théories…

5-      Sa bite

Sa bite, elle te rappelle moins les œuvres de Rodin que de Dédé-la-casse. Elle est grosse, moche, elle sent pas toujours la montagne, mais tu l’aimes quand même ! D’ailleurs, ça tombe bien, elle t’aime aussi, d’autant que tu ne lui reproches qu’à moitié sa récente prise de poids.

6-      Ta vieille chienne qui pue à deux doigts de la mort

Elle est grosse, moche, et si à l’époque tu avais su qu’une chienne pouvait vivre si longtemps, c’est sûr, tu aurais demandé un rat. D’autant que les rats n’ont pas ces longs poils qui puent à faire vomir les passagers de ta bagnole alors que vous êtes à l’arrêt. Peu importe : tu l’aimes quand même ta vielle chienne, mais faudrait pas qu’elle s’attarde trop longtemps non plus…

7-      Ta culotte à règles

Elle est grosse et moche, rose-marron sur du blanc délavé. Elle est toute pleine de traces de règles du mois d’avant, de toute l’année d’avant, mais tu sais que quand tu vas la mettre ton tampon et ta serviette vont tout bien tenir à l’intérieur, sans déborder, même que ton pantalon ne sera pas taché. En plus elle est en coton-confortable qui te fait chaud à la foufoune. Alors certes elle est répugnante, mais elle te met en sécurité et tu l’aimes quand même !

Pin It on Pinterest

Share This