Sélectionner une page
Le Goultarminator: une animation proposée par ANKAMA pour le jeu DOFUS

Le Goultarminator: une animation proposée par ANKAMA pour le jeu DOFUS

Ca y est, après une (relative) longue période de teasing à succès, le « Goultarminator », notre « projet secret » (cf : DOFUS: L’énigme du « portail » est en cours…) a été révélé au public.

Absent tout ce long week-end du 14 juillet (mon côté patriotique n’est jamais aussi exacerbé que lorsque j’ai l’occasion de faire le pont) je m’attendais à trouver, pour mon retour, des forums en fête, de la gaieté plein les cœurs de mes camarades C.M. (= Community Managers) et des joueurs contents.

Hélas ! La vie est pleine de vicissitudes et je n’en crois pas mes oreilles lorsque Sylfaen m’annonce qu’il épluche depuis lundi des pages et des pages de plaintes de joueurs désespérés… ou plutôt « déçus » : ce serait le mot exact.

Dans un cas pareil, il y a plusieurs choses à faire : relativiser et analyser.

Relativiser d’abord parce que, en général, les humains (donc les joueurs) ont plus de facilité à exprimer leur mécontentement que leur contentement. Ca s’explique : lorsqu’on est mécontent on réclame ce qui manque alors que, content, on n’a rien à réclamer.

Analyser ensuite parce que ce n’est pas la première fois qu’une de nos initiatives qui semble avoir tout pour plaire (cf : L’énigme des Bandits du Magik Riktus) ne remporte qu’un succès mitigé après des débuts prometteurs, ou tend à décevoir.

Qu’est-ce que le Goultarminator ?

C’est un tournoi inter-serveur, c’est-à-dire un concours qui va permettre de confronter les meilleurs joueurs (du moins les plus performants en mode PvP) de DOFUS. Il s’agit donc d’un projet ambitieux, qui a demandé pas mal de travail de la part de notre équipe et de toutes celles auxquelles nous avons eu recours. Ce n’est que la deuxième fois que nous nous aventurons à mener un projet d’une telle envergure.

Comment expliquer la déception des joueurs ?

A l’heure actuelle, beaucoup des joueurs de DOFUS sont frustrés. Le jeu existe depuis quelques années maintenant, et malgré sa richesse, certains pensent en avoir fait le tour. De plus, il n’y a, dernièrement, pas eu d’ajout massif de contenu (bien que de nombreuses améliorations aient été apportées).

Il résulte de tout cela que toute cette catégorie de joueurs experts est en « attente » de quelque chose, et que ce quelque chose varie du tout ou tout selon les individus.

En faisant une annonce qui joue sur le mystère comme nous l’avons fait, nous avons exacerbé les fantasmes des joueurs, et ce faisant, nous avons entraîné une déception auprès de ceux qui attendaient du nouveau contenu.

D’autres joueurs, plus récemment débarqués dans le Monde des Douze, ont moins d’attentes que leurs aînés en matière de contenu. Malheureusement (c’est là que le bas blesse) la plupart d’entre eux n’auront pas le niveau requis pour participer à une compétition de l’ampleur du Goultarminator.

Ouch!

Ouch!

Nous avons donc fait coup double en décevant les joueurs qui attendaient un nouveau contenu et ceux qui n’en attendaient pas.

Néanmoins, si on base l’analyse de la situation sur l’existence des deux catégories de joueurs précédemment évoquées, on ne peut pas désapprouver le fait que l’équipe ait cherché à animer le jeu au niveau des « haut level »  (ou « HL » : les demandeurs de contenu) plutôt qu’à celui des « bas level » (ou « BL » : majoritairement des nouveaux venus) qui ont encore tant de choses à découvrir in game.

Par ailleurs, l’intention de l’équipe a toujours été d’inclure le plus de monde possible autour de ce projet, tout en sachant très bien qu’elle devait limiter l’accès à la compétition à un nombre restreint de sélectionnés (HL donc, selon toute vraisemblance) pour des raisons d’organisation.

Tout avait plutôt bien commencé... Ici: Arbrator fêtant son exode réussie avec ses potes, dans la taverne d'Astrub.

Tout avait plutôt bien commencé… Ici: Arbrator fêtant son exode réussie avec ses potes, dans la taverne d’Astrub.

Déclencher l’engouement populaire
Puisqu’un grand tournoi verrait forcément l’élimination des plus faibles, et pour nous assurer qu’ils ne se désintéressaient pas de la compétition pour autant, nous nous sommes demandés, dès le début, comment intéresser la totalité (ou presque) des joueurs de DOFUS au Goultarminator. C’est un objectif qui nous a paru abordable : tout le monde ne participe pas aux jeux olympiques ou à une coupe du monde de football, et pourtant le succès de ces événements ne se dément pas.

L’idée a donc été de présenter le Goultarminator comme tel : un grand tournoi rassemblant des héros, des champions de chaque communauté, de chaque serveur de jeu dont ils défendraient les couleurs lors d’une compétition internationale.

Pour intéresser la population de chaque serveur au sort de ses représentants, nous avons décidé que des récompenses seraient attribuées aux serveurs gagnants plutôt qu’aux seuls participants à la compétition : le Goultarminator doit véritablement être un combat de mondes au travers de quelques guerriers, et pas une animation réservée à une élite de joueurs…

Mais avons-nous bien fait passer le message ? Il est évident que nous avons davantage mis l’accent, dans notre communication, sur le teasing, qui, on peut le dire, a été un vrai succès : le buzz suscité écrase de loin celui qui avait accompagné l’event sur les bandits du Magik Riktus, les animations ont plu, et la forme RP (roleplay) a été respectée… Tous les éléments étaient donc réunis pour provoquer un engouement populaire, mais c’était sans compter la frustration et les grosses attentes des joueurs (auxquelles nous ne pouvons nous considérer étrangers).

Un grand malentendu

Compte tenu de la situation, une meilleure lecture de notre public aurait du nous pousser à choisir une communication moins tape-à-l’œil et plus explicative. Le malentendu, dans toute cette histoire, celui qui frustre les joueurs et nuit à l’engouement pour le Goultarminator, me semble naître du manque de distinction qui est systématiquement fait, par les joueurs, entre l’équipe des Développeurs et celle des Community Managers.

Les deux équipes n’ont rien à voir : l’une développe le jeu, l’autre gère la communication, l’application des règles et l’animation. Autrement dit, un « event » comme le Goultarminator ne retarde en rien le développement du jeu et l’apparition des nouveautés, c’est du 100% bonus !

Cet élément devrait rassurer une partie des inquiets, principalement les HL qui attendaient un apport de contenu.

La partie qui reste, celle qui ne s’inquiète pas du renouvèlement du contenu mais dont les fantasmes ont été déçus et qui ne se qualifiera sans doute pas pour les phases finales du Goultarminator doit pouvoir trouver du réconfort dans l’idée qu’une fois la structure du Goultarminator posée, nous pourrons nous en resservir très facilement pour organiser d’autres évènements de ce type et que, de manière générale, au travers de cet événement, l’équipe des Community Managers montre son ambition à organiser des animations de grande envergure qui, je l’espère, seront de plus en plus fréquentes et nombreuses, de telle sorte que, un beau jour, personne ne sera plus déçu lorsque nous annoncerons un « event » parce qu’il y en aura suffisamment pour combler tous les types de joueurs à la fois, en plus des ajouts de contenu du jeu tels qu’ils ont été annoncés et prévus.

Alors, dans le cas du Goultarminator, vrai que nous aurions pu aborder le sujet de manière différente, mais cette grande animation ne fait que commencer et je suis optimiste pour la suite: Sylfaen, qui gère le projet, ainsi que les autres Community Managers, sont très attentifs à la Communauté. Espérons qu’ils pourront, avec l’aide de joueurs motivés (comme toujours : on ne fait rien sans eux) déclencher l’engouement et nous conforter dans l’idée que développer l’animation est une bonne voie pour l’avenir du Community Management sur DOFUS.

Tintin tintintin… Suspense!

Pin It on Pinterest

Share This