Sélectionner une page

Accident d’avion.

Accident terrible, accident tragique : le public en est d’autant plus ému qu’il a causé la disparition de la célèbre et pulpeuse Monica Bellucci, quelque part au-dessus de l’océan pacifique. Mais ce que le public ne sait pas, c’est qu’il y a deux survivants au carnage : la belle actrice et son sauveur, un illustre inconnu qui l’a ramené à la nage jusqu’à la terre la plus proche.

Or, il se trouve que cette terre salvatrice est en fait une île, et en plus une île déserte. Monica et son sauveur se retrouvent seuls, abandonnés.
Ils comprennent bien vite qu’il ne leur reste plus qu’à niqu… qu’à s’adapter à leur nouvel environnement plutôt que d’attendre des secours qui n’arriveront peut-être jamais.

Les jours passent… Ils ont niqu… ils ont construit une petite maison de branches et ont appris à pêcher. les semaines se suivent et, un beau soir, près du feu, ils s’enlacent tendrement et fusionnent dans un même élan libidineux et passionné tout à la fois : ils niquent.

Au diable la civilisation (et Vincent Cassel)! Ils sont amoureux, seuls au monde sur un véritable petit paradis terrestre.

Le bonheur dure ainsi pendant tout un mois. Hélas, au terme de cette échéance, Monica se rend bien compte que son compagnon donne des signes de lassitude, qu’il ne se comporte plus de la même manière et que toutes ces petites choses qui font ces petits riens disparaissent à vue d’œil…

De plus en plus souvent, son regard se perd dans l’écume des vagues à l’heure où il se perdait jadis dans l’abysse des yeux de la belle italienne, ou dans celui de son décolleté…

Quelque chose a changé. Monica est déterminée à savoir quoi : elle donne rendez-vous à son amant, le soir, au coin du feu, dans des conditions semblables à celle de leurs premiers ébats.

Avant d’engager la conversation, elle a bien entendu pris soin de se faire aussi belle que possible :
– Mais que se passe-t-il enfin ? Tu n’es plus le même… dit-elle en bombant le torse.
– Bof…
– Tu ne m’aimes plus c’est ça ? Tu peux tout me dire tu sais…
– Mwarf…
– Je… je ne comprends pas, c’est à peine si tu me parles, n’y a-t-il donc rien que je puisse faire ?
– Hmpf…
– Je suis vraiment prête à tout tu sais…
– Hmm… ?

Pour conclure cette conversation pénible, quoi que riche en borborygmes, Monica saisit le visage de son amant par le bout des doigts et le supplie de ses yeux chatoyants de larmes. Alors, il finit par céder:
– Ben… Si vraiment tu veux m’faire plaisir, mets ma veste, mon chapeau, et longe la plage de ce côté.

Monica reste interloquée… Est-ce ainsi qu’il compte la répudier ? Ou bien est-ce l’un de ses fantasmes étranges ? Néanmoins, n’ayant plus que cette carte là à jouer, elle revêt la veste de son amant, met son chapeau et commence à marcher le long de la côte.

L’île est petite, Monica en aura rapidement fait le tour. Tant de questions lui traversent l’esprit que, tout en avançant, elle ne voit pas le temps passer. Soudain, son attention est attirée par une silhouette qui coure à toute allure dans sa direction : c’est son homme qui a fait le tour de l’île en sens inverse et qui arrive vers elle tout essoufflé. En bondissant à sa hauteur il lui donne une tape virile sur l’épaule et déclare, avec un enthousiasme effréné :
– Hé mec !! Tu devineras JAMAIS avec qui je couche en ce moment !

Pin It on Pinterest

Share This