Sélectionner une page

Note : pour éviter de faire de la pub à cette compagnie dont je désapprouve fortement méthodes et mentalité, j’ai judicieusement remplacé son nom, dans le plaisant article, par celui de «Gros enculés»… avant de me raviser : je ne pense pas leur faire gagner beaucoup de clients de toute façon.

Mon avis sur Ryanair ?

Beaucoup d’entre vous connaissent, j’en suis sûr, les méthodes de Ryanair pour nous faire raquer par tous les trous. Il y en a une sacrée liste, en voici quelques-unes :

  • un site internet incompréhensible qui commet des erreurs « tout seul ».

  • lors de l’achat du billet, quand on vous demande si vous voulez une assurance il n’y a ni « non » ni « oui » mais une liste déroulante de pays avec, cachée dedans, la mention : « Non je ne veux pas d’assurance ». Le client non-averti a tôt fait de cliquer sur le nom de son pays d’origine… Bim : il est assuré.

  • à la fin de votre commande ou vous RE-demande si vous êtes certain de ne pas vouloir prendre une assurance, en ces termes : « Etes-vous sûr de vouloir prendre ce RISQUE ??? » petit encadré rouge autour de la mention « oui », gros encadré vert autour de la mention « J’ai changé d’avis, je voyage en toute sécurité. »

  • il faut imprimer ses billets soi-même avant départ. En cas d’oubli : 100€ de frais.

  • attention à ne pas faire dérouler la page avec la molette de votre souris : vous risquez de changer la réponse de l’un des nombreux menus-déroulants. Tout correctif coûte une centaine d’euros.

  • les bagages ne sont pas compris dans le prix du billet d’origine… et ne pas payer les 20€ supplémentaires pour ajouter un bagage de 15kg s’est encourir le risque d’avoir une grosse mauvaise surprise au moment fatidique de la vérification de la taille et du poids du bagage à mains… ou 100€ de frais supplémentaires.

  • etc.

Au final, après s’être enthousiasmé à l’idée de payer 20€ le vol, on finit par le payer une centaine, service de merde inclus… Soyons précis : ne parlons pas de service, il n’y en a pas. Il s’agit d’un contre-service où des hôtesses désagréables s’acharnent sur vous comme si elles étaient payées pour. Dans la file d’attente, son bagage à main serré contre son cœur, le voyageur inquiet s’interroge : passera-t-il ? Passera-t-il pas ? Tiendra-t-il dans ce putain de casier bleu ? Et qu’entendent-ils par « confortablement » ? Parfois un cri de rage ou de désespoir s’élève du début de la file… c’est un passager à qui l’on vient de décliner les trois options :

  • 100€

  • ne pas embarquer

  • abandonner le sac dont les proportions ne conviennent pas.

Pas un sourire, rien. Rien que des grincements mécaniques chez ces putains de robots.

Des mésaventures j’en ai eu plein avec Ryanair : du bête oubli d’imprimer le billet au maladroit glissement de molette qui fait subitement de moi un ressortissant finlandais… Ce serait facile de m’auto-culpabiliser mais 1- c’est pas mon genre, 2- il est absolument flagrant que tout, TOUT est fait sur leur site pour nous pousser à l’erreur !

Ils ne s’en cachent guère ma foi… Et neuf fois sur dix, lorsque j’entre mon numéro de carte bleue, le site m’informe que « la connexion est perdue » mais que « ma réservation a « peut-être » été effectuée »… Pour le savoir je peux contacter le 08quelquechose, 2.000€/seconde, coût de communication hors taxe – et personne ne décroche jamais.

Lorsque j’étais venu de Paris à Bratislava, quelques semaines plus tôt, déjà, il y avait eu un incident : je suis certain-sûr à 1000 pour 1000 d’avoir sélectionné l’option « bagage en soute » lors de l’achat du billet en ligne. La mention avait disparu à l’impression. Résultat : l’hôtesse du guichet m’avait pas-gentiment proposé de payer 100€ de plus pour que je puisse l’enregistrer. Comme elle restait coincée derrière son guichet, j’avais pris mon sac sous le bras et passé les contrôles. Là j’étais tombé sur une autre hôtesse qui m’avait garanti que mon sac entrait dans les limites du format imposé. Ah bon ? Et comme j’étais ensuite et effectivement passé sans problème, c’est sans inquiétude que je me suis abstenu de payer le supplément « bagage en soute » au coup d’après : lors de ce fameux vol Bergame-Dublin que je suis en train de vous raconter (vous me suivez?)…

…sauf que là ça a coincé.

Autre hôtesse, autres mœurs : tandis que je tasse mon sac dans le casier pour lui montrer que ça rentre, l’hôtesse me menace d’annuler mon billet. Elle m’a vu venir de loin avec mon gros backpack et un témoin m’a raconté plus tard qu’elle avait prévenu ses collègues qu’il fallait « m’empêcher de passer ». Mon sac-à-dos n’entrant pas « confortablement » dans le casier, j’en sors tous les vêtements et je les enfile un à un (la photo que vous voyez plus haut a été prise lors de l’aller Paris-Bratislava, j’avais fait la même chose avec une petite partie de mes vêtements, mon sac étant trop lourd – à Bergame par contre, je me mue en véritable bibendum). Les gens rient sous cape, un type propose de m’aider et de mettre certains de mes vêtements dans son sac à moitié vide. L’hôtesse intervient, pour le menacer (!!), et prévient qu’elle appellera la police s’il tente de m’aider…

Se rendait-elle compte, à ce moment là, de la connerie hallucinatoire de la situation ? D’autant plus hypocrite que Ryanair, en partenariat avec les boutiques de l’aéroport, offre la possibilité d’emporter un bagage à main supplémentaire pour qui achète un souvenir en magasin.

Finalement sur-habillé, des chaussettes plein la braguette et des caleçons qui me tombent des manches, en nage sous l’effort et mes multiples couches de t-shirts, je me représente à l’examen. Le sac rentre bordel de merde !!! Mais elle refuse de l’admettre et je la vois de mes yeux vois ouvrir le programme des réservations pour effacer mon nom.

– Puisque vous ne voulez pas payer les 100€ supplémentaire, j’annule votre vol…

J’interviens à la seconde où elle va cliquer (slow motion) : « aattteenddeezzz ! » (normale motion) « Je n’ai pas dit que je ne voulais pas payer ! Je veux juste essayer une dernière fois de le faire entrer dans le casier. »

Ça l’arrête, juste à temps, et je passe les dix minutes suivantes de ma vie à tasser mon sac, quasiment vide, dans le casier de mes couilles où il tient désormais CONFORTABLEMENT. Comme l’embarquement est notablement ralenti à cause de moi (mais pour dire la vérité : à cause d’elle) mon hôtesse adorée finit par me laisser passer.

Quel combat.

Certaines personnes viennent alors me féliciter, ou m’avouer qu’ils auraient voulu m’aider mais que… euh… se sont de gros lâches ? A leur décharge cependant : les hôtesses en imposent avec leur air autoritaire, de quoi vous faire oublier que nous sommes leurs clients, pas leurs prisonniers.

Le plus ironique dans tout ça c’est que, obnubilées par la taille de mon sac, elles n’ont pas vu le couteau suisse que j’avais oublié dedans…

Bref… Mon avis sur Ryanair ? Compte tenu de tout ce qui vient d’être dit, ami voyageur, je ne peux que t’encourager à préférer le stop à l’avion, plus long mais plus aventureux et plus écolo, ou à te tourner vers une alternative à cette compagnie d’escrocs, très souvent plus chère, au final, que les vols avec les compagnies nationales des pays de destination. Voici un lien vers un moteur de recherche (non testé) qui rassemble de nombreuses compagnies « low cost » : http://www.vol24.fr/

…Et donc je suis arrivé à Dublin quelques heures plus tard.

Pin It on Pinterest

Share This